renaissance



chapitre 1 : passage

On pourrait croire que tu pleures, à moins que ce soit l'eau qui coule sur ton corps..

Paris n'est qu'un simple passage, notre dame de fer disparaît au loin comme un vague souvenir malgré quelques couleurs,

le noir et blanc  persiste..

Tu regardes dans une direction qui est inconnue mais pleine d'espoir et de rêves, ce toit a tant de souvenir..

On pourrait croire que tu t'abandonnes, à moins que ce soit juste ces pensées envers ton époux..

Te revoilà devant ce miroir.. Tu te plaques contre le mur, l'eau coule de nouveau.. ce colibri ne te laisse pas indifférent..

Tu te retournes et tout deviens clair